Les marchés

juillet 14th, 2014

D’autres critères doivent être introduits afin d’affirmer qu’un investisseur peut placer son capital sans trop de risques dans ce type de stratégies. En l’occurrence, le facteur volatilité joue un rôle certain. Plus les marchés sont volatils et plus les techniques d’analyse graphique se révèlent efficaces. Il est donc nécessaire de placer un filtre en amont qui s’énoncerait de la manière suivante : j’utilise la technique des droites de tendance uniquement à condition qu’il y ait un niveau de volatilité suffisant sur le CAC 40. Il est possible de prendre l’écart en pourcentage entre le plus haut et le plus bas de chaque séance du CAC 40 depuis 1988. Ensuite, des moyennes et des médianes peuvent être calculées afin de déterminer quels sont les niveaux de volatilité historique sur cet indice boursier. En ce qui me concerne, j’ai divisé en trois zones (trois tiers en fait) le graphique de volatilité à partir du critère du temps (ce qui répartit en trois tiers les temps que le CAC 40 passe à un certain niveau de volatilité). Et j’ai décidé de ne pas suivre les signaux des droites de tendance quand le CAC 40 évolue dans le niveau de volatilité du tiers le plus bas. Lire encore